Urbanisme

Vœux de la municipalité


Discours  de voeux prononcés le jeudi 23 janvier 2014


Voeux 2014 de Jean-Michel PAYOT, 1er Adjoint à Jean-Pierre AUBERT, Maire de Barcelonnette

Voir le discours
Télécharger le discours (format .pdf)

Voeux de M. le Maire, Jean-Pierre AUBERT aux Barcelonnettes
Voir le discours
Télécharger le discours (format .pdf)

Voeux 2014 de la municipalité Voeux 2014 de la municipalité


Vœux 2014 de Jean-Michel PAYOT, 1er Adjoint
à Jean-Pierre AUBERT, Maire de Barcelonnette


Cher Jean-Pierre, reçois de la part de toute ton équipe, élus et agents municipaux, nos meilleurs vœux de santé, de bonheur et de réussite pour cette année 2014.

Il y a un an, à cette même place, notre dernier vœu, exprimé sous la forme d’une injonction amicale, était : « Jean-Pierre continue ! ».
Ce vœu, au moins, est exhaussé.
Tu as longtemps et beaucoup réfléchi avant de prendre cette décision, car tu savais combien elle t’engageait ; mais ce qui est clair, c’est que ta décision positive n’est pas une décision « par défaut »…
Tu as bien fait, car si « se servir » n’amène, tôt ou tard, que des remords, « servir les autres » est toujours du bonheur.

C’est ce souffle qui t’anime, être heureux, mais pas tout seul !
Quand tu te bats avec passion et pugnacité pour les Barcelonnettes, quand tu te bats « Pour Eux », tu te bats aussi pour la vallée.
Tu vas, très prochainement, être honoré par la remise de la cravate de Commandeur, dans l’ordre de la Légion d’Honneur. Ceci est lié à ton parcours, mais aussi à ton courage, celui que tu as montré dans l’affaire Tapie, ou plus proche de nous et à notre échelle, celui que tu as montré en relevant Jausiers quand j’étais ici en garnison, ce qui m’a fait te rejoindre.

Je souhaite, avec toute notre équipe (tu as su la garder unie et enthousiaste), que ton engagement total, pour les Barcelonnettes, soit également reconnu.
Je souhaite que ton bilan ne soit pas oublié, le visible comme l’invisible, le social comme le culturel, les travaux d’embellissement comme ceux destinés à mieux assurer la sécurité des personnes et des biens, les améliorations des conditions de pratique du sport, les avancées spectaculaires au plan environnemental et la manière dont tu as assuré la transformation de Craplet, quand d’autres, plus au nord, piétinent encore, tout cela, en nous assurant une certaine aisance financière.

Nous allons vivre un moment fort de démocratie locale ; Alors, je souhaite, à ce sujet, qu’au moins dans la période qui s’ouvre jusqu’au Printemps, il n’y ait que des confrontations d’idées et qu’il n’y ait pas, qu’il n’y ait plus, de haine entre les hommes.
Ce vœu est annoncé comme partagé à Barcelonnette au niveau des intentions, alors feu les rumeurs et feu les fausses nouvelles. Seule la vérité doit être dite, afin qu’il ne soit pas nécessaire d’aller la chercher, comme Démocrite, au fond du puits ou, comme Phillip Marlowe, au fond des placards…

Pour terminer, en cette année du centenaire du début de la « Grande Guerre », c’est à Charles Péguy que je pense. Pardon Père Marot, je vais un peu sur vos terres.
Quand Péguy versifie sur les trois Vertus (la Foi, la Charité, l’Espérance), il dit en substance « que croire, qu’aimer, cela va de soi, qu’il suffit de se laisser aller… mais que c’est espérer qui est difficile et que le facile, la pente, est de désespérer et que c’est la grande tentation».
Ce qui est dit au plan spirituel, est malheureusement vrai, un siècle plus tard, quand, de manière prosaïque, la mode est de désespérer.
Pourtant à Barcelonnette, et donc en Ubaye, il reste un véritable espoir.
Toute ton équipe le partage : nous en connaissons un, un qui est capable de « rendre l’espérance crédible », c’est toi, Jean-Pierre !
Bonne année à toi et aux tiens, et Vive Barcelonnette !

Jean-Michel Payot Premier Adjoint au Maire


Haut de page


Vœux 2014 de Jean-Pierre AUBERT aux Barcelonnettes


Merci cher Jean-Michel pour tes vœux et tes propos. Ils sont trop élogieux mais j’y vois la marque de ton amitié et des liens de confiance que nous avons noués au cours de ce mandat.

Je te présente à mon tour mes souhaits les plus chaleureux ainsi qu’à toute notre équipe qui non seulement a fait un travail considérable mais a su résisté à toutes les tempêtes parce qu’elle était unie par les valeurs fondamentales d’impartialité, de tolérance, de transparence et de respect des personnes. A vous tous, chers amis, je vous présente mes vœux d’heureuse année et de bonne santé.

Dans la période électorale qui va s’ouvrir, je souhaite que notre ville vive dans la paix, dans la tolérance et dans la fraternité. Nous pouvons avoir des choix différents mais nous voulons tous, en tout cas je l’espère, que notre ville soit paisible, solidaire et prospère, que la vie y soit la plus douce possible, que la fraternité soit toujours présente vis-à-vis des personnes qui sont dans la peine. Je pense plus particulièrement à la famille Maître qui vient d’être cruellement éprouvée par la mort tragique d’Arnaud.

Les six ans que je viens de passer comme Maire de Barcelonnette resteront parmi les moments les plus heureux et les plus denses de ma vie.
J’aime passionnément Barcelonnette où j’ai tous mes souvenirs de bonheur, bonheur d’enfant avec mes parents adorés, bonheur d’adulte avec mes enfants non moins chéris. Quoiqu’il arrive en mars prochain, ma plus grande fierté aura été d’avoir été  maire de Barcelonnette.
Moment de bonheur, mais aussi période de travail intense. Etre maire d’une ville comme Barcelonnette est un travail à plein temps surtout si on a, comme je l’ai eu, une grande ambition pour elle : ambition qu’elle soit une ville où il est agréable de vivre, ambition qu’elle soit une ville solidaire, ambition enfin qu’elle soit une ville qui avance vers le progrès et prépare son avenir.

Je voudrais reprendre rapidement ces trois ambitions.

En premier lieu, une ville où il est agréable de vivre.
Barcelonnette a été profondément transformée par la rénovation de ses rues et places, par le ravalement de ses façades, par l’aménagement de deux voies piétonnes, par la création du square Abbé Pierre où il est agréable de s’asseoir au soleil et d’admirer le Chapeau de Gendarme.
Nous avons voulu également protéger notre cadre de vie et nos magnifiques paysages en mettant en œuvre une politique environnementale exigeante. A cet égard, je ne citerais que la pico centrale et le réseau chaleur bois du Chazelas qui permet à tous ceux qui y sont raccordés d'être chauffés avec une énergie renouvelable,  locale et bon marché.

En second lieu, une ville solidaire où les personnes en difficulté ou isolées se sentent soutenues et écoutées. Je pense notamment à l’ouverture d’un bureau permanent du centre communal d’action sociale, à l’aménagement des jardins familiaux, à la rénovation de la Sousta ou encore à la création de la maison des jeunes.

En troisième lieu, une ville qui avance vers le progrès et prépare l’avenir de ses jeunes.
Souvenons-nous : l’avenir paraissait bien bouché lorsque nous avons appris en mai 2008 le départ de l’armée. Que fallait-il faire ? Crier à l’injustice, nous l’avons fait. Baisser les bras et fermer le quartier Craplet au risque d’en faire un squat à quelques pas du centre ville, nous nous y sommes refusés. Nous avons fait nôtre  la devise de Georges Bernanos : « On ne subit pas l’avenir, on le fait ».
Malgré un risque qui a fait peur à beaucoup, nous avons décidé de reprendre le quartier Craplet avec ses 7 hectares et 25 000 m² de planchers et de le reconvertir à des activités civiles. Aujourd’hui, Craplet est totalement reconverti et il est devenu un moteur pour l’avenir non seulement de Barcelonnette mais de la vallée. Il est à l’origine d’un nombre significatif de nouveaux emplois avec :

  • l’Hôtel d’entreprises géré par la CCVU,
  • l’Ecole d’ébénisterie,
  • Séolane qui fait rayonner Barcelonnette dans la communauté scientifique française et internationale,
  • la cité scolaire où il y a eu l’ouverture de nombreux postes grâce à la création d’un internat de 276 lits.

Il me faut m’arrêter quelques instants sur le transfert de la cité scolaire à Craplet pour rappeler quelques faits vérifiables par tous.
Le premier est qu’après le départ de l’armée,  le lycée n’était plus viable avec les seuls élèves de la vallée. Il faut savoir que sans les jeunes qui viennent de Marseille, le lycée n’aurait que 160 élèves alors que l’effectif minimum pour qu’un lycée reste ouvert est de 200. Il est donc indispensable d’attirer des élèves de l’extérieur.
Il y a deux sources possibles :

  • les sections sportives, notamment dans le ski mais c’est insuffisant,
  • l’internat d’excellence, appelé désormais internat de réussite pour tous, dont la pérennité m’a été confirmée par le Ministre de l’Education Nationale, à la suite de la médiation de Christophe Castaner que je tiens à remercier chaleureusement pour ses multiples interventions en faveur de Barcelonnette.

Grâce à l’augmentation des sportifs et aux élèves venus de Marseille, le lycée aura un effectif supérieur à 200 et sera  sauvé.
Le second fait est que la fermeture du lycée aurait été une catastrophe sans précédent et aurait porté un coup fatal à notre ville et à la vallée. Chacun en est convaincu.

Le troisième fait est que les études techniques ont montré clairement que la surface de la cité Honnorat était totalement insuffisante pour y accueillir, outre l’internat de 276 lits, les classes supplémentaires nécessaires et l’agrandissement indispensable du réfectoire. Il fallait donc organiser le transfert à Craplet où il y a largement l’espace suffisant, ce qui permettra à la cité scolaire d’évoluer en fonction des opportunités dans les prochaines décennies.

Je rappelle enfin qu’il y a une centaine d’années, en 1913, la municipalité avait été confrontée exactement à la même problématique. Le collège, qui était situé à l’époque à la place de la mairie, était trop petit. Pour garder les élèves, nos prédécesseurs ont décidé de le transférer à l’emplacement actuel dénommé « Le Verger » qui était, alors, en pleine campagne. En prenant cette décision courageuse, ils ont permis le développement du collège et surtout la création du lycée. Il est de notre responsabilité de faire en sorte que notre cité scolaire trouve un second souffle pour l’avenir de nos enfants.

Enfin, le centre de secours s’installera en 2014, au plus tard en 2015, à Craplet. Nos valeureux pompiers dont il faut saluer le courage et le dévouement, disposeront enfin d’une caserne qui leur permettra d’exercer leur difficile et dangereuse mission dans des conditions satisfaisantes.

Au total, il aura été investi dans la reconversion de Craplet 35 M€, donnant du travail aux entreprises de la vallée et contribuant à la création d’un nombre d’emplois significatifs. Sur ces 35 M€, Barcelonnette aura versé seulement 3 M€, ce qui représente un formidable effet de levier de 1 à 10.

Saint Exupéry a écrit  « pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible ».
Le départ de l’armée est l’illustration de l’impossibilité de prévoir l’avenir. Or, il a eu de douloureuses conséquences que nous sommes parvenus à force de travail à surmonter tous ensemble, élus et habitants.

De même, qui peut dire ce qui se passera dans les prochaines années. Par exemple, est ce que le changement climatique, le réchauffement va s’accélérer et si oui quels en seront les effets sur les sports d’hiver ? Là aussi, notre responsabilité est de s’y préparer en diversifiant davantage nos activités.

A cet égard, je voudrais faire une parenthèse sur le Sauze tellement  mes propos ont été déformés.
D’abord, j’ai toujours déclaré que l’avenir du Sauze était important pour celui de Barcelonnette et de la vallée.
Ensuite, est-il utile de souligner que le développement du Sauze passe par un gros effort de modernisation de ses remontées. Peu d’investissements ont été réalisés au cours de ces dernières années, à l’exception notable du télésiège débrayable six places mais qui a été financé, non par l’ancien exploitant, mais par la communauté de communes.

Enfin, il faut rappeler que, selon la réglementation sur la délégation de services publics, l’ancien exploitant devait obligatoirement remettre à la fin du contrat les remontées mécaniques gratuitement à la CCVU ou à leur valeur nette comptable pour celles qui n’étaient pas totalement amorties. Ceci signifie que l’argent du contribuable doit servir en priorité à la modernisation de l’outil de travail et donc à la protection de l'emploi.
Dans cette affaire, Barcelonnette a dit ce qu’elle croyait juste. Elle continuera à le faire sans polémique, en respectant les personnes, de façon toujours constructive et argumentée.

Barcelonnette sait que son destin est lié à celui de la vallée ; elle sait que si elle veut rayonner de tous ses feux, il faut que la vallée soit prospère. Aussi, est-elle disponible pour travailler à sa place, rien qu’à sa place à un projet collectif et porteur d’avenir.

Aujourd’hui, pour reprendre l’expression de Saint Exupéry, Barcelonnette a créé les conditions pour rendre son avenir possible. Elle dispose, malgré les nombreux investissements réalisés sur ces 6 ans, d’un excédent budgétaire au 31 décembre 2013 de 1.8 M€. Elle pourra ainsi ne pas augmenter les taux d’imposition pendant le prochain mandat, tout en mettant en œuvre deux chantiers de façon prioritaire mais non exclusive :

  • l’aménagement de la place Aimé Gassier et
  • la reconversion de la cité Honnorat après le transfert à Craplet qui devrait intervenir à la rentrée 2016.

Stabiliser la fiscalité communale est, en effet, une des conditions essentielles pour que la vie soit plus facile à Barcelonnette et pour accroître l’attractivité de la ville.
Ainsi que je le disais l’an dernier à la même époque, un des principaux enjeux de ces prochaines années sera d’augmenter la population pour financer plus aisément nos équipements collectifs.
Ils sont avec des logements disponibles, des commerces bien achalandés, des animations appréciées et un cadre de vie exceptionnel autant d’atouts pour attirer des familles qui veulent quitter l’enfer des grandes villes.

Chers amis, un proverbe chinois dit que « lorsque les hommes travaillent ensemble, les montagnes se transforment en  or ». Faisons en sorte de travailler tous ensemble pour que notre chère ville, non pas se transforme en or, mais soit agréable à vivre, solidaire et dynamique.

Je compte sur vous tous, élus, agents publics, bénévoles et résidents.
Bonne année à tous
Vive Barcelonnette


Haut de page

L'agenda complet de Barcelonnette

 



 

Haut de page

Blason de la ville de Barcelonnette

Téléchargez la revue municipale d'information
Les Clefs de la Ville

Format Adobe .pdf


Les Clefs de la Ville - 2018

 

2018-06_clefs_de_la_ville-08

Les Clefs de la Ville - 2017

Les Clefs de la Ville - 2015

Les Clefs de la ville - 2014

Les Clefs de la Ville - 2013

Les Clefs de la Ville - 2012

Les Clefs de la Ville - 2011

Les Clefs de la Ville - 2010

Les Clefs de la Ville - 2009

Les Clefs de la Ville - 2008

 

 

Les émissions Ville-Barcelonnette.fr sur Alpes 1

Ecoutez les interviews et les émissions du jeudi
"Ville-Barcelonnette.fr" sur Alpes 1 - Alpes du Sud

 
-> Ecouter les émissions de 2014

-> Ecouter les émissions de 2013
-> Ecouter les émissions de 2011


27 décembre 2012 - Association Escola de la Valéia par Gérard Cugnet

20 décembre 2012 - Installation d'une équipe scientifique à Séolane par Jean-Pierre Aubert

13 décembre 2012 - Les festivités des fêtes de fin d'année par Christine Lambert

6 décembre 2012 - Le skate park par Lydie Girardot

29 novembre 2012 - Les médiathèques des Alpes de Haute-Provence par Christine Lambert

22 novembre 2012 - Les illuminations de Noël par Sandra Barre

15 novembre 2012 - Visite du quartier Craplet dans le cadre du Pays d'Art et d'Histoire par Jean-Pierre Aubert

8 novembre 2012 - Nouveau site internet de la mairie par Sandra Barré

1er novembre 2012 - Présentation de Nathalie Benoit, médaillée d'argent en aviron handisport aux JO de Londres

25 octobre 2012 - Les jardins partagés par Fabienne Cordier et Corinne Gilly

18 octobre 2012 - Saison théâtrale 2012-2013 par Alexis Aubespin

11 octobre 2012 - Déménagement des internes à la Cité Scolaire de Craplet, par Frédéric guillon et Fabienne Cordier

10 octobre 2012 - Invité d'Alpes 1- Interview de Jean-Pierre Aubert favorable au redécoupage des sous-préfectures

4 octobre 2012 - Inventaire de la biodiversité par Aurélie Bessière, assistante technique du parc du Mercantour

27 septembre 2012 - Foire de la Saint-Michel par Jean-Louis Teyssier

20 septembre 2012 - Festival du Paysage - L"eau et les hommes - par Jean-Luc Printemps, directeur du centre Séolane

13 septembre 2012 - Exposition "Les Marbres des Alpes" par Myriam Lèbre

6 septembre 2012 - Le Forum des associations par Lydie Girardot

30 août 2012 - Présentation par Jean-Pierre Aubert de Frédéric Guillon, nouveau proviseur de la cité scolaire

23 août 2012 - La Biennale de musique classique par Yvan Bouguyon

9 août 2012 - L'hôpital de Barcelonnette par Jean-Pierre Aubert

2 août 2012 - Le Festival Latino-mexicain par Alexis Aubespin

26 juillet 2012 - Exposition sur les matériaux oubliés par Céline Laforêt

19 juillet 2012 - Le Festival des Enfants du Jazz par André Donnadieu

12 juillet 2012 - Programme des festivités du 14 juillet par Alexis Aubespin

28 juin 2012 - Les jardins familiaux par Fabienne Cordier

21 juin 2012 - inauguration officielle de La Ressourceriez par Laurent D'Allongeville, directeur de l'Association Ubayenne de Solidarité et de Soutien à l'Insertion

14 juin 2012 - Le Réseau Chaleur Bois par Sandra Barre

7 juin 2012 - Le syndrome de Joubert par Daniel Le Deunff, président de l'association SOS Nolwënn

31 mai 2012 - Les rendez-vous aux jardins par Sandra Barre

17 mai 2012 - 4ème édition des Petites Rencontres par Myriam Lèbre, directrice de la médiathèque

10 mai 2012 - Modernisation du musée de Barcelonnette par Hélène Homps, conservatrice du musée

3 mai 2012 - Boucles pédestres et bornes tactiles par Christine Lambert

19 avril 2012 - Conseil d'administration de l'association SEOLANE par Jean-Pierre Aubert

12 avril 2012 - Stage de découverte des métiers agricoles par Fabienne Cordier

5 avril 2012 - Nouvelle association des commerçants et artisans - Agissez Ubaye - par Anne Décard

29 mars 2012 - Travaux en cours à Barcelonnette par Jean-Michel Payot

22 mars 2012 - Journée de l'édition indépendante par Christine Lambert

15 mars 2012 - Développement des filières d'enseignement de la cité scolaire par Fabienne Cordier

8 mars 2012 - Budget 2012 - vie quotidienne et solidarité par Jean-Pierre Aubert
1er mars 2012 - Budget 2012 - préparer l'avenir par Jean-Pierre Aubert

16 février 2012 - Présentation d'Alexis Aubespin, nouveau directeur de l'Office de tourisme de Barcelonnette

9 février 2012 - Programmation de la Maison des Jeunes de Barcelonnette par Audrey Canghilhem

2 février 2012 - Concours d'écriture par Christine Lambert

26 janvier 2012 - Association AUSSI d'insertion sociale et professionnelle par Laurent D'Allongeville

12 janvier 2012 - Cérémonie des Voeux par Jean-Pierre Aubert

5 janvier 2012 - Journée Portes Ouvertes de l'école maternelle publique par Fabienne Cordier


Haut de page